Mes conseils pour bien s’orienter

Que tu sois étudiant où cadre, ce sujet est pour toi. Je crois de tout mon cœur qu’il n’y à pas d’âge pour s’orienter vers le chemin qui te correspond. Il n’y a pas de mauvaise route à prendre, alors quoi que tu fasse, fais-le avec envie.

1 Fais les choses pour toi

Le plus important quand tu t’oriente, c’est de faire les choses pour toi. Ça peut paraître évident mais nombreuses sont les personnes qui se trouvent dans la mauvaise formation car ils ont voulu faire plaisir aux parents, où bien qu’ils ont eu peur de prendre la voie qui les intéressaient à cause du regard des autres.
Ce dernier exemple s’applique tout particulièrement aux français et à tous les autres pays qui minimisent et détractent les voies professionnelles type : CAP coiffure, menuiserie, …
La tendance veut que chaque élève aille jusqu’au BAC, même si cela ne leur correspond pas.

Je le rappelle : vous n’avez pas besoin des mathématiques pour tout métier. Les fonctions que l’on apprend au lycée ne servent pas à grand monde au final si ce n’est aux étudiants en médecine, et sciences diverses.

Afin de rentrer un peu plus dans les détails de ce point-ci, je t’invite à regarder la vidéo suivante :

2 Apprend à te connaitre

Quand tu es sur de faire les choses pour toi, tu peux ensuite choisir tout ce qui te parle. Il n’existe pas de limitation quand on a qu’une vie. Toutefois, tous les métiers ne sont pas fait pour toi.
Le challenge, à tout âge, s’est de savoir ce que l’on veut et comment on peut y accéder. Ce sont les deux raisons principales d’une mauvaise orientation.

Pour te connaitre, tu peux t’y prendre comme ça :
-Écris sur une feuille ce qu’on appelle un SWOT (non-complet) : tes forces et tes faiblesses. Tu n’es pas obligé de remplir la page mais si tu te concentre sur un ou deux points, ça pourra déjà aiguiller.
Liste de forces et faiblesses
Si après avoir vu cette liste, tu n’as toujours pas d’idée, tu peux demander à ton entourage.
-Fais le test des 16 personnalités qui est extrêmement utile et précis.
Il t’en dis plus sur toi et te guide dans ton orientation professionnelle. Pour avoir fais plusieurs fois le test avec 1/2 années intervalle, je suis sur de son efficacité. Ne me rappelant plus de mes réponses, j’aurais pu tomber sur une tout autre personnalité.
-Liste les choses matérielles puis immatérielles qui te semblent indispensables d’avoir dans le futur avec leur coût. Cela te donnera une indication du salaire qu’il te faudra pour les posséder.
Je ne suis pas une très grande fervente de biens matériels mais c’est un point à ne pas négliger. Si vous êtes passionné par un métier qui semble ne pas rapporter, soyez conscient de ce à quoi vous renoncerez. N’oubliez pas que entrepreneuriat existe bel et bien (même si en voie d’extinction en France…) et qu’il peut-être une solution qui rapporte.

3 Privilégie un cursus adapté

Ce point là me tient tout particulièrement à cœur puisque j’ai suivis un cursus différent.
La plupart des étudiants qui étaient avec moi au lycée on suivit un chemin très classique. BAC général puis FAC de langues, de droit, …
Me concernant, je ne savais pas comment m’orienter après le BAC et je suis parti un an en Angleterre en tant que fille au pair.
J’ai ensuite intégré VATEL, une école internationale de management hôtelier. Le groupe à des écoles partout et j’ai décidé de partir en Suisse. Cette décision était guidée par le fait que je devrais, après mon Bachelor (3 ans), rembourser le prix de l’école (environ 60 000 euros).
Je n’avais pas des parents pour me soutenir financièrement et j’ai du créditer un prêt.
A l’heure où j’écris l’article, j’ai terminé VATEL et j’ai décroché un CDD de 6 mois en Suisse (je gagne donc plus que mes deux parents réunit)

Vous allez me dire : c’est bien beau Coline de raconter ta vie, mais où veux tu en venir ?

Le message, c’est encore une fois que tout est possible dans la mesure où tu sais où tu vas et comment tu y vas. Après avoir expérimenté ça et selon le cursus de la personne, je ne conseillerais pas l’université.
La FAC fait souvent rêver et pour les études de médecine, de droit, c’est un impondérable. Toutefois, si tu souhaite poursuivre un cursus dans les branches suivantes :
-Sales, Marketing, Communication
-Langues
-Design/Art
-Architecture
-Journalisme

Ne te dirige pas tout de suite vers l’uni et renseigne-toi. Pourquoi ?
Simplement car l’université :
-ne te différencie pas sur le marché : des millions d’étudiants sortent chaque année des mêmes filières sans pouvoir trouver de job.
-ne te professionnalise pas : ils ne te préparent pas au monde du travail d’un point de vue pratique et technique. C’est bien la théorie mais ça ne ressemble pas toujours à la réalité.
-« t’oblige » bien souvent à continuer sur un master : vu que ce sont des filières générales pour la plupart, on te demande ensuite de te spécialiser.
-n’est pas faite pour tous : l’uni demande énormément d’indépendance, ce qui n’est pas du goût de tous. N’oublions pas qu’être assis plusieurs heures dans un amphi peut-être pesant.

Mais alors que dois-tu faire ?
Il s’agit pour toi d’aller au bout des choses et de ne pas t’arrêter à ce qu’on te dit des cursus.

4 Informe toi

Probablement l’étape la plus complexe car on ne nous donne que peu d’outils pour trouver des réponses (au lycée, mais pas que).
Internet est tellement vaste qu’il est dur d’aller là où on veut, n’est-ce pas ?
Malgré ça, je vous le conseille quand même.
Je viens de trouver, par exemple le site de l’Onisep qui pourra vous être utile.

Je rappelle qu’avant même cette étape, vous devez avoir une idée d’orientation sinon vous allez « brasser dans le vent » et perdre beaucoup de temps.

-Lis des fiches métiers (salaire, tâches journalières, cursus privilégié)
-Explore les sites des écoles ou des cursus souhaités
-Rencontre une conseillère d’orientation
-Va à la bibliothèque : plein de bouquins sur les métiers existent
-Va à des salons étudiants (il y en à pas mal dans les grandes villes en novembre, janvier, mars et avril)

5 Ne te limite pas

Cela rejoins le début de l’article mais je souhaitais revenir dessus. Tellement de gens se limitent car ils pensent négativement ou qu’ils n’ont simplement pas les bonnes informations. Voici donc quelques derniers conseils de vie :

Si tu dois partir à l’étranger, n’est pas peur et fonce.
Si tu dois créer ton entreprise, fais le maintenant et pas quand « ça ira mieux ».
Ne repousse pas à plus tard ce que tu as besoin de faire pour t’accomplir.
Donne toi les moyens d’atteindre tes rêves.
Ne renonce pas parce qu’on t’a dis que tu n’étais pas bon dans tel ou tel domaine.
N’aie pas peur d’aller parler à ton banquier : je ne l’ai jamais regretté.

Si vraiment tu te sens perdu, n’hésite pas à m’envoyer un petit message.
XOXO, Coline

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s