La « priorisation », ou l’art de faire les bons choix, au bon moment

Support : ArgEntrepreneurs – vidéo

Selon le dictionnaire, « prioriser » signifierait : « donner la priorité à une tâche ou une action de par son importance ».
Vous connaissez quelqu’un qui passe son temps à faire des listes ? Et bien, cette personne fait de la priorisation. ​

Ce concept est simple à comprendre mais toutefois dur à maîtriser dans nos vies actuelles. Pourquoi ? Choisir d’effectuer une tâche/activité plutôt qu’une autre peut avoir toutes sortes de conséquences, en voici quelques exemples :
Rendre un devoir en retard, négliger sa famille ou ses amis, rater un concert, …

Il est plus facile de choisir ce qui nous apporte du plaisir n’est-ce-pas ?

Tous les jours, nous prenons des décisions, et très souvent, il va s’agir de choix affectifs. Je ne vais pas vous le cacher, ce sont les plus délicats car ils peuvent faire souffrir votre entourage, sans même que vous ne vous en aperceviez (voir vidéo support)

« Choisir, s’est renoncer »

Dans ce post, je vais vous donner mes clés afin que vous soyez en mesure de prendre les bonnes décisions. Leurs bienfaits s’appliqueront à ceux qui s’éparpillent dans leurs vies et perdent de l’énergie en voulant être au « four et au moulin ».​

Je vais commencer par vous demander, si vous le pouvez, de sortir une petite feuille et d’écrire ce qui vous importe aujourd’hui. Quelles sont les choses les plus importantes pour vous ? Ecrivez dans un ordre précis.​

Il y a quelques temps de cela, on m’a posé cette même question à laquelle j’eu beaucoup de mal à répondre. Puis j’ai écris ce qui me passait par la tête. 
Suite à ça, la personne m’a exposé la liste de priorités universelles que chacun devrait suivre :

1. Les études
2. L’avenir/l’emploi
3. La projection de carrière
4. L’Argent
5. La famille
6. Les relations
7. La stabilité
8. L’amour
9. La découverte
10. L’engagement

Les 10 priorités ont un ordre, toutefois, l’âge ne compte pas. Si vous avez achevé les 5 premières avant 20 ans, libre à vous de passer à la prochaine.

Ici, il s’agit principalement de comprendre que l’ordre des priorité à un sens.
Combien de fois ais-je moi-même ignorer mes parents quand ils me disaient qu’il était trop tôt pour moi d’avoir un copain ? Plus d’une fois, et pourquoi ? Car j’étais pressée d’expérimenter les mêmes choses qu’eux. L’amour, l’âge adulte, la sensation de gagner de l’argent, …​
Aujourd’hui, je constate que je n’étais pas prête pour avoir de copain et qu’il aurait mieux fallu me concentrer sur mes études. Je n’étais pas prête à me livrer, tout comme je n’étais pas prête à accepter l’autre.

Avec du recul, et en observant le « couple » d’un point de vue extérieur, on réalise le temps, l’énergie émotionnelle, physique et l’argent que cela nécessite.​
Etre concentré sur ses études (dans un premier temps) demande énormément d’énergie, et quand l’on souhaite se former et se construire correctement, il est impossible de tout concilier. 
Si ta priorité réside dans tes études, tu te sentira énergique et motivé car tu n’auras qu’un but, apprendre et réussir.

Si tu as actuellement quelqu’un et que tu es en étude, je te conseille cette vision des choses : investis-toi dans ta relation si ça en vaut la peine, toutefois, ne perd pas de vu tes objectifs et tes rêves d’avenir. La relation ne tiendra peut-être pas pour diverses raisons, mais le travail est une chose sur laquelle tu peux compter.

Pour conclure …

Si tu souhaite une relation à cause d’un manque, celle-ci ne portera pas ses fruits. Investis en toi et aime toi. Construit toi et tu sauras aimer l’autre. Se connaitre, s’est savoir avant tout ce que l’on accepte et ce que l’on ne veut pas pour soi. S’est aussi comprendre ce que l’autre trouve en nous et se laisser aimer.

Ces explications sont bien évidemment applicables à l’ensemble des autres priorités (comment avoir des enfants si on ne peut pas leur fournir la vie qu’ils méritent ?)​

La priorisation t’aidera à petite comme à grande échelle. Au travail, en classant les tâches et les objectifs à accomplir, ou à l’extérieur, en accordant de l’importance à nos proches plutôt qu’à des relations à peine nées.

Bien à vous,

Coline Cheminal.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s